Les dialectes dans les muwashahat et les azjal andalous

اللهجات في الموشحات والأزجال الأندلسية

La poésie arabe apparut pour la première fois au 4e siècle au sein de la tribu. La langue de la poésie diffère d’une tribu à une autre. Vers la fin du 5e siècle, des poètes de grande envergure ont pu unifier la langue de la poésie arabe préislamique. Et dès lors, les poètes arabes composaient en langue classique jusqu’à l’apparition des mouwachchahât et des azdjâl en Andalousie, dans lesquelles, le poète se permet d’introduire des éléments linguistiques autres que ceux de la langue arabe classique.
Cette présente étude tente de démontrer que la diversité linguistique ne veut nullement dire que la poésie strophique andalouse fut calquée sur un modèle roman, mais elle marque une évolution particulière dans l’histoire de la poésie arabe.

Pr Mohammed Abbassa
Université de Mostaganem (Algérie)

Publicités